Résultat de plusieurs années de travaux collectifs réunissant différentes disciplines scientifiques, filières professionnelles et corps institutionnels, nous mettons ce document à la disposition de tous ceux concernés par la transformation des activités humaines, sur un territoire délimité, visant l’efficience des ressources primaires prélevées dans les milieux naturels et la réduction des rejets ultimes dans ces mêmes milieux, en considérant l’épanouissement des sociétés humaines. Il est ici proposé un cadre d’actions aux autorités légitimes en charge de l’administration des sols et du bon fonctionnement des structures collectives, mobilisant outils, méthodes et compétences accessibles, favorisant la convergence de pratiques judicieuses pour « faire mieux avec moins ».

Coopération multi-niveaux et synchronisation à différentes échelles de temps deviennent les clés pour optimiser l’ensemble des fonctions du territoire. Si les technologies numériques sont en capacité d’aider à la conception puis de superviser cette gestion durable intégrée des ressources territoriales, il est nécessaire de spécifier au préalable ce que seront les objectifs, les stratégies, les règles, les formes d’arrangement adaptatives entre les multiples parties prenantes, avec des niveaux d’engagements suffisants de tous et de chacun pour pouvoir assurer les performances collectives attendues sur le temps long.

Faire « projet commun » est complexe, même si des outils sont mobilisés ici pour rendre performatives ces communautés. L’accompagnement, la modélisation et l’évaluation des expérimentations qui seront menées dans le cadre proposé ici est l’objet de ce projet ouvert de recherche-action

Ce document est partagé sous licence libre : sous conditions de citer la source, il est permis de l’utiliser, le modifier et partager les résultats sous les mêmes conditions